THOMAS VISONNEAU
27 avril 2019
21h / BROCAS

CLAUDE GUEUX… des mots vieux de 200 ans mais qui résonnent encore puissamment aujourd’hui…

 

Claude Gueux, pour faire vivre sa famille, vole un morceau de pain : il se retrouve en prison. Là, il subit les mauvais traitement de son geôlier qui ne manque aucune occasion pour le rabaisser, jouer avec ses nerfs. Claude Gueux n’a plus qu’une seule solution : condamner à mort son geôlier.
 
Avec Claude Gueux, mon but est de faire réfléchir le public sur la notion de justice et la notion d’éducation. Qui est juste ? Et quand ? Existe-t-il UNE justice ? DES justices peuvent-elles cohabiter ? Pourquoi existe-t-il de l’injustice ? Comment résoudre ce problème ? Par l’éducation ? Si oui, comment ? 
 
En présentant le cas de Claude Gueux, Victor Hugo nous invite à ouvrir les yeux sur les conditions de vie des plus faibles, des « misérables », à ne plus nous voiler la face et propose des actions concrètes : éduquer le peuple, élever les pensées. Ces mots sont vieux de 200 ans mais résonnent encore puissamment aujourd’hui. d’où la nécessité, pour moi, de les faire entendre une nouvelle fois. Thomas Visonneau
 
Un texte de Victor Hugo
Adaptation et Mise en scène : Thomas Visonneau
Jeu : Frédéric Périgaud
Création des marionnettes : Béatrice Courette
Production : Compagnie Thomas Visonneau

CERCLE DES DES TRAVAILLEURS DE BROCAS

 

Quoi d’autre ?