LESGOR

CERCLE LOU CARRIOU

 Cercle Lou Carriou de Lesgor, au bourg, 40400 Lesgor  / 05 58 97 11 54  /  cercleloucarriou@orange.fr

A l’occasion d’un travail engagé par la municipalité sur la préservation du patrimoine architectural communal par la rénovation de la dernière maison de style landais en centre bourg, au mois de mai 2014, l’association « Cercle de Lesgor Lou Carriou » s’est créée avec pour objectif d’offrir à la population de Lesgor un lieu de rencontres, de convivialité, d’animations et de services.

Un cercle ouvert 7 jours sur 7 …

Bar / Épicerie / Gaz / Pain – Ouvert 7/7j  Lundi, Mardi, mercredi, Jeudi et vendredi de 8h30 à 12h30. Samedi de 8h30 à 13H00 / 16h à 20h. Dimanche de 8h30 à 13H00.

Autour de son Conseil d’Administration, deux employées en contrats aidés se relaient et assurent 40 heures d’ouverture 7j/7 dans le local, bar/épicerie/dépôt de gaz et pain, loué à la commune.

 

Des animations et rencontres culturelles, musicales, sportives conviviales …

Lou Carriou offre un cadre très particulier aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur que les Lesgoriens et visiteurs apprécient. Au rythme d’une fois par mois, seul ou en partenariat avec les autres associations du village, les bénévoles proposent des animations et rencontres culturelles, musicales, sportives conviviales s’adressant à toute la population.

 

 

 

Lesgor : Le sourire de retour au Carriou

Le Carriou est de nouveau en ordre de marche pour aller de l’avant grâce à la nouvelle formule des contrats aidés qui permet de faire fonctionner le Cercle.

Courant août, l’inquiétude était vive parmi les responsables du Carriou. La fin des contrats aidés allait-elle signer l’arrêt de mort du cercle créé en 2014 ? Une période d’incertitude, évoquée vendredi soir, lors de l’assemblée générale de l’association par le président Christophe Mesplède. « Nous avons pu franchir ce mauvais cap grâce à la mobilisation des bénévoles et à la subvention exceptionnelle de 2 500 euros octroyée par la municipalité », a-t-il rappelé.

Et, par bonheur, ce mois de février, sont apparus les PEC (Parcours emploi compétence), dont peut bénéficier Le Carriou : des emplois aidés à hauteur de 57 %. « Sans ce dispositif, l’équilibre économique aurait été menacé », a reconnu Christophe Mesplède, en se félicitant de la hausse significative du chiffre d’affaires en 2017. Une hausse corroborée par les chiffres dévoilés par les trésoriers, Bernard Puyo et Séverine Lopez-Diot, qui ont présenté un bilan global (animations, bar, épicerie, dépôt de gaz et de pain) de 3 058,54 € et des réserves qui se montent à 15 162,49 €. « N’en déplaise à quelques esprits chagrins qui s’attendaient à une fermeture, Lou Carriou est en bonne santé financière et on y trouve de tout », a appuyé le maire, Patrick Postis, en faisant remarquer que Lesgor est la seule commune de moins de 500 habitants qui propose une telle variété de services.

Circuits courts et animations

De fait, les locaux, mais aussi les gens de passage, sont de plus en plus nombreux à fréquenter l’épicerie, notamment son rayon légumes, bio à 95 %, mais aussi à acheter des volailles fermières, sans oublier le pain à l’ancienne de Villenave. « Notre philosophie est de privilégier les circuits courts », assure Christophe Mesplède.

Auparavant, le secrétaire, Alain Mesplède, avait fait état d’un rapport d’activité riche en animations, qui combinent musique et gastronomie. Parmi les temps forts : la cuisson du pain dans le four à bois restauré du Carriou par René et Annie Cuzacq, qui précédait l’omelette pascale, la marche nocturne le 22 juillet avec l’Astroclub du Marsan, même si la nuit ne fut pas étoilée, et le repas du sanglier offert par l’ACCA le 16 septembre aux accents d’Acouphènes. Et le programme 2018 promet d’être aussi alléchant.

En conclusion, Christophe Mesplède a souhaité que les Lesgoriens soient encore plus nombreux à fréquenter Le Carriou, lieu de vie majeur de la commune où, autour d’un verre, l’on peut quotidiennement venir lire le journal gratuitement.

Guy Bop